Connect with us

Hi, what are you looking for?

Artiste

J. K. Rowling : Fortune et Parcours de la Créatrice d’Harry Potter

J K Rowling fortune
Crédit : Instagram
  • Nom : J.K.Rowling
  • Vrai nom : Joanne Rowling
  • Fortune en 2020 : 96 millions d’euros
  • Date de naissance : 31 juillet 1965
  • Sexe : femme
  • Taille : 1,65 mètre
  • Principales sources de richesse :série de livres Harry Potter
  • Nationalité(s) : britannique

Qui est J.K. Rowling

Rowling est une écrivaine mondialement connue grâce à la série de livres Harry Potter, également adaptée au cinéma ainsi qu’en jeux vidéo.

Embed from Getty Images

De son vrai nom Joanne Rowling, l’auteure d’origine anglaise (plus précisément écossaise), s’est fait connaître grâce à l’écriture d’une série de 7 livres appartenant à l’univers de la fantasy, relatant l’histoire de Harry Potter, jeune garçon anglais qui apprend qu’il est un sorcier et est invité à étudier à la célèbre école de sorcellerie Poudlard.

Véritable phénomène littéraire, l’heptalogie Harry Potter a été vendue depuis sa sortie à plus de 500 millions d’exemplaires à travers le monde et a fait l’objet de nombreuses adaptations et produits dérivés.

Quelle est la fortune de J.K. Rowling ?

La fortune de J.K. Rowling est estimée à 96 millions d’euros, en 2020 (source : Le Point).

Classée parmi les 3 auteurs les mieux payés au monde depuis la sortie des premiers tomes de Harry Potter, elle a engrangé en 2018 près de 750 millions de livres, ce qui équivaut à plus de 833 millions d’euros.

En 2019, elle est même considérée comme l’auteure la mieux payée du monde par le magazine Forbes devant l’américain James Patterson et l’ex-Première Dame américaine Michelle Obama, dont l’autobiographie « Devenir » s’était vendue à plus de 10 millions d’exemplaires (source : Forbes).

D’où vient la fortune de J.K. Rowling ?

La somme phénoménale engrangée par l’auteure est essentiellement due à la vente des livres issus de l’univers d’Harry Potter, non seulement les 7 titres principaux de la saga, mais aussi des titres annexes, comme « Le Quidditch à travers les âges » ou « Les animaux fantastiques ».

Ce dernier ouvrage sera d’ailleurs à l’origine d’une adaptation cinématographique du même nom au succès retentissant, qui connaîtra d’ailleurs une suite (« Les Crimes de Grindewald »).

L’univers de Harry Potter et des Animaux Fantastiques est en outre l’objet de nombreux produits dérivés dont une partie des bénéfices est reversée à l’auteure.

J.K. Rowling touche également des droits sur les films issus de sa saga principale (dont elle écrira également le script), ainsi que des parcs à thème et attractions Harry Potter qui fleurissent aujourd’hui dans le monde.

5000 visiteurs se pressent par exemple chaque jour dans les studios de la Warner Bros situés à Londres, afin de se promener parmi les décors du film. D’autres parcs ont également été construits à travers le monde.

Il est ainsi possible de visiter le parc « The Wizarding World of Harry Potter » en Floride, ou de se replonger dans l’univers de la saga au sein de deux parcs à thème au Japon, à Osaka et Nermira (source : magazine SoSoir.be).

Enfin, le boum de la vente des livres audio et au format numérique Harry Potter ont été une grande source de revenus pour l’auteure ces dernières années, lui amenant près de 32,8 millions de livres en 2018 (source : Actualitté.com).

J.K. Rowling a également écrit d’autres livres, qui ont connu un certain succès, moins important cependant que la série qui l’a rendue célèbre.

Embed from Getty Images

On compte notamment le roman social « Une place à prendre » (« The Casual Vacancy »), sorti en 2012 et premier livre publié par l’auteure après la fin de la saga Harry Potter.

Il atteindra le million d’exemplaires vendus 3 semaines après sa sortie en Angleterre. Ce roman sera par la suite adapté à la télévision par la BBC. J.K. Rowling écrira également une série de livres policiers intitulée « Les enquêtes de Cormoran Strike » sous le pseudonyme de Robert Galbraith.

J.K. Rowling : dès l’enfance, une passion des histoires

Née le 31 juillet 1965 à Yate (Bristol), dans le sud de l’Angleterre, J.K. Rowling ne naît pas riche. Sa mère est technicienne de laboratoire et son père est ingénieur en aéronautique.

Elle a une sœur cadette, Dianne, née en 1967. Sa famille déménage en 1969 à Winterbourne, toujours dans le comté de Bristol. Dès sa plus tendre enfance, la jeune Joanne Rowling montre un vif intérêt pour l’écriture et les histoires ; à six ans, elle écrit son premier récit, Rabbit.

Son enfance se déroule dans les faubourgs de Bristol, entre l’école primaire ST Michaels et les jeux qu’elle partage avec sa sœur et les enfants de sa rue.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Joanne Rowling (@joanne_rowling65)

Une fratrie marquera notamment la jeune Joanne : un frère et une sœur dont le nom, Potter, l’inspirera pour baptiser le héros de ses futures aventures. Déjà à l’époque, elle invente pour ses partenaires de jeux des potions, sortilèges et sorts lorsqu’ils s’amusent à jouer aux sorciers.

En 1974, à 9 ans, Joanne déménage avec sa famille à Tutshill, une petite localité située en pleine campagne. C’est également à cette époque que la grand-mère de Joanne, Kathleen, décède.

Joanne lui rendra plus tard hommage en intégrant la lettre « K » à son pseudonyme d’écrivain. Joanne doit également s’adapter à une nouvelle école plus austère, où une institutrice particulièrement stricte l’effraie.

Malgré tout, c’est aussi dans cet univers rural que Joanne puise de nombreuses sources d’inspiration qui lui serviront dans le futur ; ainsi, le hameau de Tutshill est surplombé par un château en ruine perché sur une falaise et voisiné par la forêt de Dean.

Ces deux éléments pourraient bien être à l’origine du célèbre Château de Poudlard qui verra grandir Harry Potter, ainsi que de la Forêt Interdite qui borde son parc.

La petite Joanne intègre également, en 1975, les Brownies de Tidenham, équivalents des scouts ou guides actuels. Les sections de l’organisation sont divisées en groupes, tous baptisés selon des créatures fantastiques : farfadet, fée, lutin…

Une adolescente énigmatique et mordue de livres

À 11 ans, Joanne Rowling étudie au collège de Wyedean à Sedbury. Adolescente intelligente, studieuse et plutôt réservée, elle se passionne pour la littérature anglaise et se distingue également en cours de langues, notamment pour ses talents à l’écrit, son domaine de prédilection.

En 1980, l’univers de Joanne s’assombrit ; on découvre à sa mère, Anne, une sclérose en plaque, maladie incurable qui s’attaque au système nerveux. Elle en mourra en 1990.

En 1983, son diplôme secondaire en poche, Joanne intègre l’université d’Exeter, où elle se consacre à l’étude de la littérature antique.

En 1985, dans le cadre de ses études, elle s’inscrit à la Sorbonne en France et y effectue un stage d’enseignement, ce qui lui permet d’apprendre le français. L’année suivante, elle termine ses études en Angleterre et obtient son diplôme en 1987.

Fraîchement diplômée, elle s’installe à Londres et enchaîne les petits boulots.

Parmi ses nombreux emplois, l’un l’amène à Manchester, où elle décide de s’installer avec un son petit ami de l’époque.

C’est lors du voyage de Londres à Manchester, en train, que germe dans son esprit l’idée d’un jeune garçon qui découvre qu’il est un sorcier et reçoit un courrier l’invitant à étudier dans une école de sorcellerie.

Les premiers arcanes de ce qui deviendrait l’une des séries littéraires les plus vendues de tous les temps étaient nés ; Joanne se met à noter et ranger ses idées dans une boîte à chaussures.

De la boîte à chaussures au succès mondial

Durant les années qui suivent, Joanne fait face à une série d’épreuves. Tout d’abord, la mort de sa mère, des suites de sa longue maladie, survient alors qu’elle a 25 ans.

Alors aux prémices de l’écriture du tome « Harry Potter à l’école des sorciers », premier de la série, Joanne n’a pas l’occasion de parler de son projet à sa mère. Ce deuil lui permettra cependant de développer certains aspects de son livre avec plus d’acuité.

Licenciée de son dernier emploi, elle trouve une place à Porto, au Portugal, et part s’y installer. La ville inspirera certains lieux des livres. C’est aussi au Portugal que la jeune femme rencontre le journaliste Jorges Arantes.

En juillet 1993, elle donne naissance à une fille, Jessica. Cependant, son mari est un homme violent et le mariage tourne court. Joanne rentre en Angleterre avec sa fille.

Logeant d’abord chez sa sœur, puis dans un petit appartement, Joanne est une mère célibataire qui se débat pour survivre avec les aides sociales. Faisant face à une dépression, Joanne décide de reprendre l’enseignement et s’installe à Édimbourg.

La perspective de travailler à temps plein lui donne la motivation de clôturer son premier ouvrage, car elle souhaite en avoir fini avant d’être prise par les obligations de son nouveau métier. Elle s’y attèle donc jour et nuit et termine enfin son histoire.

Dès 1995, elle envoie l’ouvrage à différentes maisons d’édition et essuie une douzaine de refus, jusqu’à ce que le manuscrit atterrisse entre les mains de l’éditeur Barry Cunningham, des éditions Bloomsbury Publishing.

Influencé par l’enthousiasme de sa fille, qui adore l’histoire, il décide de le publier en 1000 exemplaires.

C’est à cette époque que Joanne adopte son surnom d’écrivain, « J.K. Rowling ». Les éditeurs craignent en effet que les petits garçons ne se détournent d’une histoire écrite par une femme.

Très vite, les ventes du premier tome de la série décollent. Il devient l’un des livres pour enfants les plus vendus et est bientôt traduit Outre-Manche, puis distribué dans le monde entier.

Forte de ce succès, J.K. Rowling quitte son poste d’enseignante grâce à l’argent gagné, s’installe dans un nouvel appartement avec sa fille et se consacre à temps plein à l’écriture de la saga.

Dès 1999, elle devient millionnaire, alors que le tome 3 de la série est en cours de parution. En 2001, la série est adaptée au cinéma ; en parallèle, la sortie du 4ème tome révèle le phénomène littéraire qu’est devenu Harry Potter et qui touche autant les adultes que les enfants.

Les librairies doivent accueillir des acheteurs fiévreux qui n’hésitent pas à attendre des heures, voire la nuit entière, lors de la sortie de leur roman favori. De nombreuses enseignes organisent des évènements spéciaux à ces occasions.

Une fortune colossale se constitue peu à peu grâce aux revenus conjugués de la vente des livres et de leur adaptation cinématographique.

Désormais multimillionnaire, J.K. Rowling est nommée en 2010 « Femme la plus influente de Grande-Bretagne » par le Guardian et d’autres médias reconnus (source : The Guardian).

Côté cœur aussi, la success story

J.K. Rowling est devenue une écrivaine comblée, reconnue, acclamée et riche, bien qu’elle déplore l’aspect très commercial développé autour de l’univers de Harry Potter.

Cependant, sa carrière n’est pas le seul élément de son existence qui prend un tournant nouveau et positif.

En 2001, alors que le premier tome de la série est adapté au cinéma par Warner Bros, elle épouse en secondes noces le médecin Neil Michael Murray. C’est avec lui qu’elle aura deux enfants ; son fils David, en 2003 et sa seconde fille Mackenzie, en 2005.

Embed from Getty Images

De l’aide sociale aux millions, un nouveau mode de vie

La richesse de J.K. Rowling s’est constituée de manière très soudaine et s’est développée en même temps que sa notoriété.

Bien qu’extrêmement heureuse d’être désormais à l’abri du besoin, la jeune femme a également du mal à faire face à ces changements et entame une thérapie en 1998 afin de gérer au mieux cette transition. Elle achète également un appartement pour elle et sa fille.

J.K. Rowling n’est pas une amatrice de faste et a souvent déploré le fait d’être sous le feu des projecteurs, déclarant préférer se consacrer à l’écriture, au calme.

Bien que vivant de manière très simple lors de l’écriture de ses romans, l’écrivaine sait cependant se faire plaisir en vacances : croisières de luxe, vacances à l’île Maurice ou aux Seychelles…

Elle dépense ainsi de grosses sommes dans ses escapades en famille, allant jusqu’à dépenser plus de 50 000? pour des vacances dans les Hamptons avec sa tribu(source : La Dernière Heure).

L’auteure à succès possède également plusieurs résidences (à Édimbourg, Perthshire et à Kensington). Se déplaçant en jet privé, elle possède également son propre yacht, l’Amphitrite, pour lequel elle aurait payé la jolie somme de 30 millions de dollars (source : bateaux.com).

Peu intéressée par la mode, la millionnaire s’offre cependant des tenues signées Vivienne Westwood lors de certains évènements publics.

J.K. Rowling est également une donatrice généreuse et a ainsi fait don de près d’un seizième de sa fortune, soit 160 millions de dollars à diverses œuvres caritatives (source : Quokkamag.com)..

Elle finance par exemple la création de la Clinique de Neurologie Régénératrice Anne Rowling, dédiée à la prise en charge de patients souffrant de sclérose en plaque.

Elle fera également don de 18 millions d’euros à la lutte contre cette maladie (source : fabiosa.fr). J.K. Rowling est également à l’origine de l’association Lumos, dédiée à l’aide aux enfants issus de milieux défavorisés (notamment par la création de milieux d’accueil et d’accès à l’éducation).

YouTube video

Tout savoir sur J.K. Rowling

Comment s’appelle J.K. Rowling ?

Le véritable nom de J.K. Rowling est Joanne Rowling.

Où vit J.K. Rowling ?

J.K. Rowling possède plusieurs résidences en Angleterre, principalement en Écosse.

Où J.K. Rowling a-t-elle écrit Harry Potter ?

L’écriture des romans ayant pris quelques années, ils ont été rédigés à différents endroits.

Le premier tome a cependant principalement été écrit à l’Elephant House Cafe et au Nicholson’s/Spoon Café à Édimbourg, où l’autrice avait l’habitude de s’installer avec sa fille afin d’écrire de longues heures en attendant que celle-ci se s’endorme (source : La Gazette du Sorcier.com).

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Joanne Rowling (@joanne_rowling65)

Quelle est la nationalité de J.K. Rowling ?

J.K. Rowling est de nationalité anglaise.

Quel âge a J.K. Rowling ?

J.K. Rowling est née en 1965 et a donc 55 ans.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You May Also Like

Sportif

Nom : David Beckham Vrai nom : David Robert Joseph Beckham Fortune en 2020 : 450 millions de dollars (soit 380 millions d’euros) Date...

Sportif

Nom : Zinédine Zidane Fortune estimée en 2020 : 120 millions de dollars Date de naissance : 23 Juin 1972 Sexe : Homme Taille...

Acteur

Nom : Daniel Radcliffe Vrai nom : Daniel Jacob Radcliffe Fortune en 2020 : 110 millions de dollars Date de naissance : 23 juillet...

Acteur

Nom : Jean-Claude Van Damme Vrai nom : Jean-Claude Van Varenberg Fortune en 2020 : Environ 40 millions de dollars Date de naissance :...

Copyright © Riche et Célèbre